Ismaël Mouaraki

CHORÉGRAPHE

D’origine franco-marocaine, Ismaël Mouaraki découvre les danses urbaines à l’âge de douze ans dans sa région natale, à Nancy en France. Il découvre le langage chorégraphique contemporain au contact du chorégraphe Xavier Lot en résidence au Centre culturel André Malraux (Scène nationale de Vandoeuvre), avec qui il collabore comme interprète pendant plus de trois ans. Une main tendue qui a permis à l’artiste de s’émanciper. Autodidacte et curieux de s’ouvrir à différentes techniques, il côtoie divers chorégraphes, tels que Tony Mackott, la Compagnie Accrorap, Philippe Decouflé et Hélène Blackburn.

Depuis 2003, c’est au sein de la Compagnie Destins Croisés dont il est fondateur qu’Ismaël Mouaraki poursuit son travail. À travers son répertoire, il encourage l’innovation au détour de nouvelles aventures artistiques, comme dans la pièce Futur Proche qui a reçu le prix de la meilleure création 2003 attribué par L’Office Franco-québécois pour la jeunesse où il fait danser une clown, dans Loops (2008) qui fut réalisée in situ dans le métro de Montréal où il a dirigé des danseurs urbains et contemporains, ou dans son travail avec une slameuse dans la pièce Slam en Corps (2009), un dialogue du texte par le corps. Dans son solo RefleXction (2010), il intègre des nouvelles technologies. Dans sa dernière création Lien(s) (2016), il explore les notions d’identité et d’altérité pour questionner la place de l’individu dans le groupe.

En plus de son travail au sein de sa compagnie, il participe à divers projets chorégraphiques, à la fois en tant que chorégraphe et enseignant, parmi lesquels on retrouve la 5e édition de Pas de danse, pas de vie ! du Regroupement Québécois de la Danse autour de performances in situ et le Cirque Éloize pour le spectacle ID. Il a signé les chorégraphies de la parade Pink Carnaval présentée en l’honneur du couturier Jean-Paul Gauthier au Festival Juste pour Rire, et co-signé le spectacle Ayong avec le chorégraphe Herwann Asseh de la compagnie Moral Soul, présenté au Quartz à Brest en France. Cette réalisation, librement inspirée de la fresque du Jugement Dernier de Michel-Ange, est une rencontre de la danse, du cirque, et des arts visuels. Plus récemment, Ismaël Mouaraki a chorégraphié la pièce D-Complex en collaboration avec le Centre culturel de Namur en Belgique présenté en novembre 2016 aux Abattoirs de Bomel.

CV SITE WEB